Témoignage d'une maman PMA

Un témoignage émouvant, un bébé miracle après de longues années d’attente et des photographies magnifiques pour accompagner les touchantes confidences d’une radieuse maman, Candice.

Elle nous raconte sa grossesse et surtout l’arrivée du beau petit Auguste, tant attendu…

• La grossesse :

Auguste s’est fait attendre… 3 ans… 3 ans de galères, de haut, de bas, 1 an de traitement en PMA (procréation médicalement assistée), des échecs à répétition, pour finalement décider de tout arrêter et 6 mois plus tard tomber enceinte naturellement.

Nous avions donc plus que hâte que ce jour-là arrive et c’est la famille tout entière qui a exprimé sa joie et fêté cette merveilleuse nouvelle !

J’ai vécu ma grossesse pleinement, en communiquant beaucoup avec mon bébé (dans ma tête, entre nous), j’ai adoré chaque moment, même les petits désagréments du 1er trimestre qui pour moi étaient bon signe !

Une femme enceinte regarde son ventre de grossesse

• L’annonce :

L’annonce de ma grossesse s’est faite spontanément et sans anecdote particulière, mais a été accueillie avec une émotion toute particulière !

• Les petites envies :

Comme pour ma 1re grossesse, j’ai eu très tôt des envies alimentaires un peu bizarres… Essentiellement salées, avec une alimentation très peu variée : pâtes, riz, pommes de terre.

La saison de ski a ensuite laissé place aux raclettes fondues et autres bons petits plats à base de fromages fondus.

Le pompon a été les galettes de riz d’une certaine marque !! J’en ai mangé un paquet entier par jour les 4 derniers mois de ma grossesse ! Ma fille et mon mari détestaient l’odeur et n’ont pas arrêté de me faire la chasse à la galette de riz, mais c’était plus fort que moi ! Plus fort que tout ! Incontrôlable !

Une femme enceinte en sous vêtements blanc et chemise bleue

• Les conseils & astuces :

J’ai pour habitude déjà non enceinte de m’hydrater tous les jours la peau avec une crème nourrissante.

Enceinte, je redouble de vigilance et me « tartine » avec une huile spécial anti-vergetures.

Ayant été sensible aux odeurs, j’ai jeté mon dévolu sur celle de la marque Weleda. C’est la seule que je tolérais…

Je me suis massé quelques minutes les zones les plus sensibles chaque soir jusqu’au jour de mon accouchement et même après. Je n’ai pas eu de vergetures malgré les presque 20 kg pris !

Une maman radieuse qui attend son bébé après 3 ans d'attente

• L’anecdote :

J’avais tellement pris de ventre qu’à 5 mois de grosses on m’a demandé si j’accouchais bientôt ;-)

Je crois que j’avais tellement attendu et rêver ce moment que mon ventre est sorti tout de suite et qu’il était 2 fois plus gros que toutes les personnes enceintes du même terme que moi ! J’ai adoré mon gros ventre et il même s’il m’a beaucoup encombrée, il me manque parfois…

Sinon nous avons changé de prénom en salle de prétravail. Auguste devait s’appeler Gaspard et puis au dernier moment, mon mari a changé d’avis ! Pour mon plus grand bonheur, car Auguste avait ma préférence depuis le départ :-)

Une femme enceinte en robe très longue blanche

Une heureuse famille qui attend un bébé miracle

Jolie photo d'une mère et de sa fille endormie contre son ventre

Une maman avec sa fille et son fils né après une PMA

• La rencontre avec Auguste :

Auguste est arrivé 8 jours avant mon terme, un lundi, exactement comme sa soeur !

Les contractions ont démarré dans la nuit, vers 3 h du matin… Elles se sont rapprochées, puis au petit matin, elles se sont espacées… Puis rapprochées à nouveau… C’était assez étrange, je ne savais pas trop si le travail avait réellement commencé ou pas.

Mon premier accouchement avait démarré de façon plus radicale, et je m’attendais forcément à quelque chose de similaire. Or ça n’a pas du tout été le cas… J’ai fait un peu de ballon (le gros ballon qui est proposé en salle d’accouchement et que j’avais chez moi), j’ai pris une douche tranquillement, j’ai pris le temps de terminer ma valise. Puis vers 11 h, mes contractions étaient régulières à nouveau et assez rapprochées (toutes les 3 minutes).

Ne sachant pas trop ce qui se passait, mais ne souhaitant prendre aucun risque pour mon bébé tant attendu, j’ai demandé à mon mari de m’emmener à la maternité pour contrôler. Je lui ai dit : on va vérifier que tout va bien pour notre bébé, mais tu ne m’en voudras pas s’ils nous renvoient chez nous ? Lorsque nous sommes arrivés à la maternité, je suis allée à l’accueil par dire que je pensais être en train d’accoucher. La personne à l’accueil m’a répondu « vu votre sourire, cela m’étonnerait bien !»

J’ai été prise en charge par une sage femme qui m’a auscultée et qui m’a annoncé que j’étais bel et bien en travail et que j’étais à 5 de dilatation. La bonne surprise !

Bien entendu, on m’a proposé directement la péridurale. J’ai refusé, car je gérais plutôt bien mes contractions. J’ai tenu comme ça, en faisant beaucoup de ballon jusqu’à 8 de dilatation.

J’ai même songé, l’espace d’un moment, de ne pas faire de péridurale du tout et puis j’ai fini par craquer… La péridurale a été posée autour de 8 donc et le dosage a été tip top. Je ressentais encore les contractions et j’ai pu pousser efficacement. J’ai poussé 3 fois et Auguste est arrivé ! 4,120 kg tout de même de bonheur infini !

Tout s’est déroulé dans la douceur, tout était fluide, tout était parfait.

J’ai récupéré mon bébé entre mes jambes et je l’ai posé sur moi. Il était tout chaud, il a poussé un petit cri, puis il s’est arrêté et il m’a regardée, pour se rendormir quelques minutes plus tard. Paisible, serein, tranquille.

J’ai pleuré bien entendu et je lui ai dit combien je l’avais attendu et espéré… Nous avons savouré ce moment avec mon mari et balayé pour toujours les 3 ans de galères qui nous avaient conduits jusqu’à lui… Notre petit prince ! Notre petit Auguste.

Candice regarde son bébé Auguste

• Les soins :

Pour bébé, des petits massages décontractant, si bébé est réceptif. Auguste adore surtout lorsqu’il se réveille de la sieste.

Pour moi, massage du corps, pour retonifier la peau, la rééducation du périnée indispensable et du sport une fois que notre sage femme nous donne le feu vert !

Manger équilibré, se reposer, bref, avoir une bonne hygiène de vie, car les premières semaines ne sont pas de tout repos et il faut tenir sur la durée !

Petite main de nouveau-né photographié par Aurore Leteve

• L’anecdote avec bébé :

Pas vraiment marrant, plutôt tout l’inverse, mais à 7 jours de vie, nous sommes allés aux urgences en catastrophe, car Auguste avait passé sa journée à vomir en jet tous ses biberons…

Arrivés en fin de journée, il était en train de se déshydrater, il était en hypotonie, et n’était plus du tout réceptif. Nous avons eu la frayeur de notre vie et sommes partis à HFME à Bron.

S’en est suivi une semaine de cauchemar avec examens en tout genre pour savoir pourquoi il ne gardait plus aucun biberon… Les pires scénarios ont été imaginés et les pires misères lui ont été faites, pour au final s’apercevoir qu’il avait un « simple » reflux, un reflux sérieux, mais qui reste un reflux, soit quelque chose d’assez bénin !

Nous sommes passés sur un lait épaissi spécifique antirégurgitation et avons donné un traitement adapté à Auguste et sommes repartis quelques jours plus tard.

Au final, notre petit garçon est en pleine forme et sa courbe de croissance est parfaite !

Auguste, bébé miracle après une PMA

Un nouveau-né endormi sur une couverture bleue ciel

Bébé Auguste, un bébé miracle sans pma et fiv

Jolis petits pieds de bébé de quelques semaines

Un bébé avec un bonnet en tricot blanc

Merci à l’adorable famille, au beau Auguste, et à Aurore pour ce tendre et émouvant partage ♡

Photographie d'un nouveau-né à Lyon

– Découvrez aussi le témoignage de Gwendoline, enceinte malgré une endométriose

Photographies : Aurore Létévé

Vous avez une jolie séance photo de maternité, famille ou bébé à nous proposer ? N'hésitez pas à nous contacter et partagez avec nous vos plus beaux souvenirs : contact@monbebecheri.com

Commentaires

  • 1

    Claire B
    19 décembre 2016

    « Elle nous raconte sa grossesse et surtout l’arrivée du beau petit William, tant attendu… » N’est-ce pas plutôt un petit Auguste dans le cas présent ?

  • 2

    Mon Bébé Chéri
    19 décembre 2016

    Oh mais oui ! Corrigé, merci Claire :)

  • 3

    Amélie
    19 décembre 2016

    Je suis dans le même cas et échecs permanents… J’espère un jour attendre aussi un bébé miracle

  • 4

    Mon Bébé Chéri
    19 décembre 2016

    Je vous le souhaite de tout coeur Amélie !

  • 5

    Jessica
    19 décembre 2016

    C’est très touchant ! Plein de bonheur.
    Nous espérons de notre côté que 2017 sera l’année du bonheur également :)

  • 6

    Vanessa
    19 décembre 2016

    C’est très émouvant en effet :)

  • 7

    Mon Bébé Chéri
    20 décembre 2016

    Je vous le souhaite aussi Jessica :)

  • 8

    Laura
    6 janvier 2017

    Il faut garder espoir, toujours ! Dans quelques jours , nous allons accueillir notre fille après 4 ans d’attente , parcours PMA et co , pourtant c’est bien naturellement qu’elle est arrivée … Les bébés miracles …<3

  • 9

    Mon Bébé Chéri
    23 janvier 2017

    Félicitations Laura et plein de bonheur !

Laissez un merveilleux commentaire ♥





© 2016 Mon Bébé Chéri
Scroll Up