La S.H.A.G. (stéatose hépatique aiguë gravidique) est un état grave et rare qui survient dans 1 grossesse sur 13.000 durant le troisième trimestre. Elle peut entraîner une insuffisance hépatique, un coma et s’avérer fatale pour la mère et l’enfant dans 20% des cas.

La maman de Nelson en était atteinte. Sous forme de lettre pour son fils, photographié par Déborah Catineau, elle nous raconte la naissance de Nelson :

« Nelson,

Nous avions choisi ce prénom en hommage à un grand homme, sans savoir qu’il signifiait “fils du champion”.

Je n’ai pas pu te garder dans mon ventre pendant 9 mois comme la plupart des mamans. La SHAG (stéatose hépatique aiguë gravidique) nous a pris de court, et tu es arrivé par surprise ce matin du 04.04.14.

Ton papa a été un champion en insistant vigoureusement auprès des médecins de la maternité pour qu’ils s’occupent de moi. Il a été un champion en veillant sur nous après ta naissance, moi en unité de soins, toi en néonat.

Et il sera toujours un champion, car il continue de prendre grand soin de nous au quotidien.

Tu as été un champion en résistant à la méchante SHAG qui rôdait autour du ventre de maman. Tu as été un champion en revenant du CHU en seulement 24 heures. Tu as été un champion, car c’est le surnom que le personnel de la maison de la naissance t’avait donné, petit bébé sage, mais tonique, qui buvait ses biberons jusqu’à la dernière goutte et qui a surpris tout le monde par sa force et son énergie malgré ses 2,2 kg pour 46 cm, et surtout malgré ses 7 semaines d’avance sur la date présumée de son arrivée.

Je ne me sens pas championne de n’avoir pu te protéger plus longtemps.

Je ne me sens pas championne de n’avoir pu te serrer dans mes bras le jour de ta naissance. Je ne me sens pas championne d’avoir passé 5 jours en unité de soins loin de toi.

Malgré ces “ratés”, je me sens victorieuse en voyant les magnifiques clichés pris par Déborah quelques jours avant que tu n’aies 1 mois. Elle a dû s’armer de patience, car tu ne tenais pas en place.

Elle a été une championne en sachant saisir chacune de tes facettes, bébé souriant, plein de vie et d’énergie et pourtant d’une douceur incomparable dans ses traits.

Lorsque je regarde ces photos, je me sens victorieuse oui, car elles sont la preuve que, malgré les épreuves, ce 04.04.14, les jours qui ont suivi et les éventuels jours difficiles à venir, toi, ton papa et moi, nous étions, nous sommes et nous resterons des champions. »

Photographies : Frimousse Photo Déborah Catineau

Vous avez une jolie séance de photo de bébé, famille ou enfant à nous proposer ? N'hésitez pas à nous contacter et partagez avec nous vos plus beaux souvenirs : contact@monbebecheri.com

Commentaires

  • 1

    Bravo maman, bravo bébé ! Et un grand grand bravo à papa ;-)

  • 2

    Magali Nanche
    31 octobre 2014

    C’est vraiment un très beau reportage photo de ce petit champion ;)
    Et Madame vous avez été championne de donner la vie, championne de supporter la séparation, championne de vous battre pour retrouver les hommes de votre vie et de partager de beaux moments avec eux. Vous êtes une Maman championne! Et quel beau petit garçon!
    Félicitation à Mon Bébé Chéri de partager ce genre de reportage!
    Magali Nanche Photographe

  • 3

    Violaine
    31 octobre 2014

    Je suis très émue. C’est un magnifique témoignage d’amour et de force. Et un magnifique bébé sur de très belles photos ! Bravo à tous !

  • 4

    Elise
    2 novembre 2014

    Cest belle lettre ! Les photos sont magnifique !
    Bravo champion

  • 5

    Cécile
    3 novembre 2014

    Bravo à vous d’avoir donné la vie à ce petit garçon qui à l’air en pleine forme… Je vous souhaite beaucoup de bonheur à vous trois.

  • 6

    Héloïse
    5 novembre 2014

    Merci à « Mon bébé chéri » et merci à toutes pour vos gentils commentaires. En espérant que cette publication permettra de faire connaître un peu mieux cette maladie.

  • 7

    Mon Bébé Chéri
    6 novembre 2014

    Merci à vous Héloïse !

  • 8

    Pauline
    21 février 2015

    Bravo champion <3

  • 9

    Val
    10 décembre 2015

    Merci pour ce récit ! Je me sens moins seule. Je viens de faire un shag. C’est allé tellement vite, grâce à vos mots, notamment sur un forum, j’arrive à mieux comprendre ce qui m’est arrivée et réalise le pourquoi de l’enchainement des soins que j’ai eu.
    C’est vrai que ce n’est pas connu et qu’une information sur les symptômes devraient être expliqués au futur maman, notamment les yeux jaunes…
    En tous cas, félicitations pour votre champion et un immense merci pour ce récit !!

  • 10

    Héloïse
    5 janvier 2016

    Je suis ravie d’avoir pu vous aider à vous sentir moins seule et à y voir plus clair Val. Merci à vous.

  • 11

    Edwige
    30 septembre 2016

    Bonjour
    Tout d’abord très beau texte où je me reconnais dedans… J’ai également fait une shag et accouché à 31 sa …. J’ai besoin d’être rassurée car je ne comprends pas bien encore.. devons nous faire le deuil d’une seconde grossesse ? Avez vous un autre enfants? Est ce qu’on a plus de chance de refaire ça une deuxième fois? C’était mon premier bébé j’ai du mal à faire le deuil de ma grossesse rêver mais je suis si fière de mon petit combattant

  • 12

    Héloïse
    30 septembre 2016

    Bonjour Edwige,
    Tout d’abord, je suis navrée que vous ayez eu à souffrir de cette maladie. J’espère que vous et votre famille vous portez bien aujourd’hui.
    Dans mon cas, les médecins m’ont expliqué qu’il y avait de très fortes chances que la même chose se reproduise lors d’une seconde grossesse. Ils préconisent d’être étroitement suivie dès le premier trimestre.
    Cependant, les risques demeurent, même avec un bon suivi (accouchement prématuré et tout ce que ça implique pour maman et pour bébé).
    Suite à cette expérience douloureuse, mon mari et moi-même avons fait le choix de ne pas avoir d’autre enfant, notre vie à 3 suffit à notre bonheur.
    Je pense que c’est une décision très personnelle que de se projeter ou non dans une 2ème grossesse à risques. Quel que soit votre choix, je ne peux que vous conseiller de vous faire accompagner par un médecin pour un bon suivi, qu’il soit physiologique ou psychologique.
    Je vous souhaite beaucoup de bonheur.

Laissez un merveilleux commentaire ♥





© 2016 Mon Bébé Chéri