Si comme 80 % des jeunes mamans vous êtes touchées par le baby blues cet article pourrait vous aider à vous sentir mieux.

Une maman qui a le baby blues

Quels sont les symptômes du baby blues ?

Tout d’abord, il faut différencier le baby blues et la dépression post-partum.

Le baby blues apparaît vers le 4e jour après la naissance pour disparaître aux alentours du 12e jour.

Si les symptômes persistent et que le mal-être s’installe, il faudra consulter un médecin pour ne pas entrer dans une phase dépressive plus longue et plus intense.

Le baby blues est un état de la toute « nouvelle » maman qui survient quelques jours après la naissance du bébé. Cela se traduit par une fatigue extrême, des crises de larmes, un sentiment de tristesse voir parfois de panique à l’idée de ne pas savoir s’occuper du nouveau-né.

Souvent, le baby blues commence au moment où la maman se retrouve seule avec son bébé.

Passés les premiers moments à la clinique où les gens défilent pour embrasser le bébé et la maman, le retour à la maison et le calme apparent de son chez-soi créent un sentiment d’abandon encore plus perceptible si le papa a repris le travail rapidement.

Chez la plupart des femmes, le baby blues se traduit par des crises de larmes, un sentiment de fatigue extrême, et une irritabilité à fleur de peau souvent notée par le conjoint ou l’entourage de la maman.
 

Le baby blues, mais pourquoi ?

Les causes du baby blues sont multiples, mais la fatigue est le facteur principal de cet état de mal-être ressenti par la maman.

La peur de ne pas être à la hauteur joue beaucoup sur le moral également, car devenir maman cela s’apprend, et parfois la panique devant l’ampleur de la tâche (biberons, pleurs, changes, sommeil) peut accentuer le baby blues de la maman.

Plusieurs témoignages recueillis de mes amies relatent l’état de fatigue et la peur de mal faire les choses, ou pire encore, de faire mal au bébé.

Toutes les femmes que j’ai interrogées évoquent aussi la peur de perdre le bébé, la découverte difficile de ce nouveau-né, mais aussi la fatigue du corps qui vient de passer neuf mois avec ce petit être à l’intérieur et qui se vide littéralement du jour au lendemain, laissant ainsi à la maman un sentiment d’inutilité passager.
 

Combien de temps dure le baby blues ?

Normalement, la durée du baby blues est de moins de 15 jours après la sortie de la maternité.

Dès que maman et bébé ont trouvé leurs marques et que la vie reprend doucement son cours, les signes de fatigue s’estompent et le moral revient petit à petit.
 

Comment vaincre le baby blues ?

L’entourage doit se montrer compréhensif avec la maman et faire en sorte de l’épauler et de ne surtout pas se demander pourquoi… Avoir quelqu’un à ses côtés qui ne comprend pas cet état vulnérable peut entraîner la maman vers une dépression post-partum, beaucoup plus délicate et longue à soigner.

Ainsi si le baby blues initial perdure plus de 15 jours, que la maman se sent inutile, n’arrive pas à aimer son bébé, ou encore le trouve désagréable, le délaisse pour vaquer à d’autres occupations plus futiles, il faudra qu’elle se fasse aider par des spécialistes.
 

Conseil :

Si vous vous sentez débordée, fatiguée et même si vous avez l’impression de ne pas devoir quitter une seconde votre loulou, n’hésitez pas à déléguer quelques tâches à votre conjoint, votre sœur, votre copine ou vos parents…

Laissez le papa faire les courses, la meilleure amie promener le bébé une heure ou deux au grand air, la mamy préparer vos repas et ceux de bébé et vous : cocoonez, prenez du temps pour vous, un bain chaud, un massage pourquoi pas, une sieste de deux heures ? Tout cela va vous apaiser et vous permettre de récupérer.

Et si vraiment vous sentez que cela empire, faites-vous aider par des spécialistes ou parlez-en à la maternité, ils sauront vous aiguiller pour vous aider.

Pour terminer, sachez qu’il n’y a pas de règles précises, qu’un baby blues lors d’un premier enfant peut ne pas se reproduire pour les suivants, et que vice versa, un premier enfant sans baby blues n’implique pas forcément les grossesses suivantes sans baby blues.

Le baby blues n’est pas une maladie, mais un état de mal-être passager qui devrait vite rentrer dans l’ordre, étant submergée par l’amour à donner à votre bout de chou.

Et puis c’est tellement beau cette nouvelle vie que, même si vous ressentez ce baby blues, il sera vite oublié.

Un article rédigé par Nathalie, contributrice | Photographie : babycentre

Vous avez une jolie séance photo de maternité, famille ou bébé à nous proposer ? N'hésitez pas à nous contacter et partagez avec nous vos plus beaux souvenirs : contact@monbebecheri.com

Laissez un merveilleux commentaire ♥





© 2016 Mon Bébé Chéri